Adopter un furet : un acte de courageAdopter un furet : un acte de courage

Le furet se domestique assez facilement. Cependant, cet animal fait également fait partie des espèces que les éleveurs abandonnent régulièrement. Dans la plupart des cas, il est recueilli dans des refuges pour animaux de compagnie abandonnés.

Sauver le furet du danger

Livré à lui-même, le furet abandonné court un grand danger. Outre les prédateurs tels que les chiens, les humains pourront également l’éliminer. En effet, il sera considéré comme une espèce nuisible qui rôde dans les environs et qui fouille les bacs à ordure. Autre élément : le furet domestiqué devient rapidement dépendant de l’homme. En effet, cet animal se comporte davantage comme un chat que comme un petit prédateur lorsqu’il est en captivité. Il sera incapable de se nourrir tout seul. Par la même occasion, il devient également une proie facile pour d’autres animaux. Laissé à l’abandon, il peut mourir de faim ou écraser par une voiture au milieu de la route. A moins de trouver un autre maître ou d’être recueilli par des personnes de bonne volonté, il court toutes sortes de danger.

Un engagement sur la durée

Décider d’élever un furet relève même d’un acte de bravoure. En effet, il s’agit de s’engager sur la durée. Cet animal a une longévité moyenne de 10 ans lorsqu’il est épanoui. Dans tous les cas, il a la particularité d’être attachant. Il aime beaucoup la compagnie des hommes. C’est un joueur infatigable. Pour les personnes seules, un furet apportera de l’animation dans son quotidien. Il fait des gaffes de temps à autre, mais la plupart du temps, il est affectueux et comprend des ordres les plus basiques. Pour l’apprivoiser et l’encourager à adopter de bons comportements, il suffit de l’amadouer avec des friandises. L’apprentissage se fait assez rapidement puisqu’il s’agit d’un animal doté d’un certain degré d’intelligence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *